Les priorités du plan cancer 2014-2018
Action Leucémies
Mieux vivre avec la maladie,
vaincre les leucémies

AIDEZ-NOUS, PARTICIPEZ A NOTRE ACTION

Les priorités du Plan Cancer 2014-2018

A retenir

 

Le troisième plan cancer (2014-2018) a été officialisé en décembre 2012, il mettra l’accent sur la prévention, la recherche, la prise en charge thérapeutique et la formation des personnels de santé. Il y a donc une vraie volonté de poursuivre les changements amorcés et de progresser dans la prise en charge des pathologies cancéreuses.



Le Plan cancer 2009-2013 (www.plan-cancer.gouv.fr) a été construit à partir du rapport du Pr Jean-Pierre Grünfeld. Dans la continuité du précédent, il a capitalisé sur ses acquis et s'est engagé sur des voies nouvelles, en particulier pour faire face à trois nouveaux défis qui correspondent aux trois thèmes transversaux et prioritaires du plan :

    • une meilleure prise en compte des inégalités de santé pour assurer plus d'équité et d'efficacité dans l'ensemble des mesures de lutte contre les cancers ;
    • l'analyse et la prise en compte des facteurs individuels et environnementaux pour personnaliser la prise en charge avant, pendant et après la maladie ;
    • le renforcement du rôle du médecin traitant à tous les moments de la prise en charge pour permettre notamment une meilleure vie pendant et après la maladie.

Construit autour de 5 axes (Recherche, Observation, Prévention-Dépistage, Soins, Vivre pendant et après le cancer), le nouveau plan comprend 30 mesures qui correspondent à 118 actions concrètes. Six mesures parmi les 30 ont été identifiées comme « phare ».

 

Le Plan cancer 2009-2013 (www.plan-cancer.gouv.fr) a été construit à partir du rapport du Pr Jean-Pierre Grünfeld. Dans la continuité du précédent, il a capitalisé sur ses acquis et s'est engagé sur des voies nouvelles, en particulier pour faire face à trois nouveaux défis qui correspondent aux trois thèmes transversaux et prioritaires du plan :

  • une meilleure prise en compte des inégalités de santé pour assurer plus d'équité et d'efficacité dans l'ensemble des mesures de lutte contre les cancers ;
  • l'analyse et la prise en compte des facteurs individuels et environnementaux pour personnaliser la prise en charge avant, pendant et après la maladie ;
  • le renforcement du rôle du médecin traitant à tous les moments de la prise en charge pour permettre notamment une meilleure vie pendant et après la maladie.

Construit autour de 5 axes (Recherche, Observation, Prévention-Dépistage, Soins, Vivre pendant et après le cancer), le nouveau plan comprend 30 mesures qui correspondent à 118 actions concrètes. Six mesures parmi les 30 ont été identifiées comme « phare ».

AXE RECHERCHE

Mesure 1 : Renforcer les moyens de la recherche pluridisciplinaire.

  • Labelliser 5 sites de recherche pluridisciplinaire en cancérologie :

 Sélectionnés sur une base compétitive, ces sites devront accélérer le transfert entre la recherche scientifique et les soins aux malades.

  • Augmenter de 50 % la participation des malades aux essais cliniques :

L’effort portera en priorité sur les populations les plus vulnérables, enfants, personnes âgées, tumeurs rares et formes graves.

Mesure 3 : Caractériser les risques environnementaux et comportementaux.

  • Consacrer plus de 15 % du budget de recherche mobilisé par le Plan à l’analyse des risques environnementaux et comportementaux.
  • Contribuer au séquençage complet du génome des 5 cancers les plus fréquents.

Cet objectif s’inscrit dans le cadre de l’effort de collaboration mondiale sur le génome tumoral.

 

AXE OBSERVATION

Mesure 6 : Produire et communiquer annuellement des informations sur le cancer et sur la cancérologie.

Produire chaque année une analyse de la répartition des cancers sur tout le territoire.

 

AXE PRÉVENTION - DÉPISTAGE

Mesure 14 : Lutter contre les inégalités d’accès et de recours aux dépistages.

  • Augmenter de 15 % la participation de l’ensemble de la population aux dépistages organisés.

Cette augmentation devra être de 50 % dans les départements rencontrant le plus de difficultés.

AXE SOINS

Mesure 18 : personnaliser la prise en charge des malades et renforcer le rôle du médecin traitant.

  • Faire bénéficier 80 % des patients au moins d’un Programme Personnalisé de Soins.

Ce programme devra systématiquement impliquer le médecin traitant.

 

AXE VIVRE PENDANT ET APRÈS UN CANCER

Mesure 25 : développer une prise en charge sociale personnalisée et accompagner l’après cancer.

  • Faire bénéficier 50 % des patients au moins d’un Programme personnalisé de l’après cancer.

Ce programme prendra en compte les besoins individuels de surveillance médicale, de soutien psychologique et social.

Le site www.plan-cancer.gouv.fr rassemble toutes les informations relatives au Plan cancer 2009-2013 et à l’avancement de ses 30 mesures ainsi que le cinquième rapport d'étape d'avancement du Plan cancer remis au Président de la République a été rendu officiel le 2 octobre 2012.

A l’issue des Rencontres annuelles de l’INCA en décembre 2012, le Président de la République, François Hollande, a annoncé le lancement en 2014 d’un troisième Plan cancer.

Après l’évaluation du Plan cancer 2009-2013, ce nouveau Plan Cancer 2014-2018 s’organisera autour de cinq priorités :

  • La prévention, avec la prévention primaire s’appuyant sur l’information et l’épidémiologie, et la prévention secondaire (dépistage). Le Président de la République a annoncé que le Plan comporterait des dispositions pour prévenir les risques professionnels et aurait également pour objectif de réduire les inégalités.
  • La recherche au travers de deux objectifs : le développement de la médecine personnalisée et le rapprochement des structures de recherche et de soins.
  • La prise en charge avec les enjeux majeurs du vieillissement de la population et de la mutation des thérapeutiques.
  • La formation des professionnels de santé, que le Président de la République a souhaité mettre au cœur de ce nouveau Plan : « Ce futur Plan cancer sera également un plan de formation ».
  • La vie pendant et après le cancer. François Hollande a notamment abordé la question de l’accessibilité aux prêts et aux assurances ainsi que celle des jeunes patients atteints de cancer. Il a insisté sur le fait que les patients devaient d’abord être regardés comme des citoyens actifs et valides.

La préparation de ce troisième Plan cancer sera coordonnée par Jean-Paul Vernant, professeur d’hématologie à l’université Pierre et Marie Curie

 

Le label IDEAS

La Recherche

1ter, rue Damiens
92100 Boulogne-Billancourt
Tél. 06 10 48 12 48
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Siret : 518 159 884 00015

Dans le cadre de la législation en vigueur, votre don donne lieu à une réduction d'impôt de 66% de son montant.
Un reçu fiscal vous sera adressé à cet effet.

NOS PARTENAIRES